Ajoutez aux favoris . Témoignages . FAQ

Accueil / Contact
Témoignage Voyance
Témoignage voyance sur M6
Emission “Sacré Laurence”

Interviews et articles sur internet

Retrouvez sur cette page les articles et les reportages que m'ont consacré différents portails, blogs et sites internet au sujet de mon parcours dans le monde de la voyance.

Interview du portail besoindesavoir.com réalisée le 01/04/2008 

portail voyance

"J'ai vu une marée humaine devant un mur" 

yeux voyance



Le voyant Romain Magra est l'un des plus jeunes praticiens de France mais au risque de faire sourire La Palice, le talent on le sait n'a pas d'âge...

Quand il s'agit d'un don, pourquoi s'évertuer à compter les années écoulées ?

Ces fameuses années d'expérience qui pour certains ont valeur de preuve. La voyance, science inexacte par excellence n'en a que faire.

Le don est une faculté qui se moque bien des années.

Jeune, certes, mais d'une maturité presque insolente, Romain Magra nous épargnera donc de grandes tirades sur la vertu des années.

Cette soi-disant garantie aux couleurs d'un argumentaire de vente...

Discret, respectueux, à l'écoute des autres, Romain Magra nous a convaincus. Nous avions bien sur eu écho de l'intérêt que lui portaient les médias.

Nous savions à quel point il avait su capter l'attention des auditeurs du groupe Radio France lors de sa saison passée au micro de France Bleu Lorraine, mais nous avions  besoin d'en savoir plus sur le parcours de cet homme qui dès son plus jeune age voulait devenir prêtre...

BesoindeSavoir a rencontré Romain Magra, interview:

Romain Magra : «  J’ai une relation particulière avec la religion. Je suis très croyant, pour moi il est inconcevable qu’un médium ne puisse pas croire en Dieu.

 

J’ai régulièrement des contacts avec des personnes décédées qui me transmettent des messages d’amour pour leurs proches et qui soulignent l’importance de la prière.

 

Prier est un acte simple qui dégage une énergie phénoménale dont on ne soupçonne pas la portée. 

 

Je vois beaucoup de personnes en détresse qui pour résoudre leurs problèmes font appel à des sorciers ou des marabouts, en prenant le risque de se faire escroquer.

 

Je leur conseille de prendre le temps de prier, lorsqu’on le fait avec conviction et sincérité cela procure une aide précieuse.

 

BesoindeSavoir : Il n'y a pas une sorte de paradoxe entre la voie que vous défendez aujourd'hui et votre ferveur religieuse ? On connaît en effet le point de vue de l'Eglise dès lors qu'elle évoque les sciences occultes en général et les arts divinatoires en particulier. Une condamnation quasi systématique sans autre forme de dialogue...

Romain Magra : « Je respecte la position de l’Eglise, toutefois je constate qu’elle appartient à une autre époque et qu’il serait nécessaire de la reconsidérer.

Si l’on parle de médiumnité l’histoire est jalonnée de médiums, de visionnaires comme Bernadette Soubirou, Jeanne d’Arc, Marthe Robin ou Padre Pio qui ont produit des miracles et eu des visions dont l’authenticité est difficile à remettre en cause et que l’Eglise a reconnu en tant que Saints.

On ne peut pas rejeter un phénomène et d’un autre côté s’en servir pour crédibiliser l’opinion des croyants.

Il y a là un paradoxe qui soulève un débat contradictoire.

BesoindeSavoir :  Vous ne vivez donc pas cette position comme une sorte d'obstacle à votre mission, ces deux engagements ne sont pas incompatibles pour vous ?

Romain Magra : « non, je n’ai aucun sentiment de culpabilité, ni d’impression de  contradiction entre ma foi et ma condition de médium.

Si je peux voir certaines choses, si j’en ai la capacité, cela fait partie de moi et je considère que cela m’a été donné par Dieu.

J’insiste sur le fait que chacun d’entre nous conserve un libre arbitre dans la vie et qu’aller voir un voyant permet avant tout de faire le point dans sa vie en prenant les meilleures options grâce aux flashs éclairés du médium qui permet au consultant « d’y voir plus clair ».

BesoindeSavoir : cette lumière propre à chacune de vos visions, quand l'avez-vous observée pour la première fois ?

Romain Magra : «  J'ai découvert mon don à l'âge de 9 ans. Le 9 novembre 1989, date de la chute du mur de Berlin , j'ai vu une marée humaine devant un mur.

J’ai ressenti une douleur indescriptible en moi comme si j’allais m’évanouir, ensuite j’ai vu ce mur exploser en mille morceaux. 

J’entendais des gens répéter le mot « Freiheit » qui signifie liberté en allemand et subitement j’ai été envahi par un grand sentiment d’amour et de bien être.

J’ai décrit la scène à ma mère, je lui ai demandé d’allumer la télévision et à ce moment là nous avons pu assister à l’évènement, en direct, sous nos yeux.

BesoindeSavoir : avez-vous depuis perçu d'autres injonctions liées à des évènements internationaux  ?

Romain Magra : « En 2007 j’ai vu clairement deux tentatives d’attentats sur l’Allemagne et l’Angleterre (cf Magazine « Prédictions » avril 2007).

J’ai visualisé les capitales de Berlin et de Londres, j’ai ressenti comme une ombre qui planait sur ces deux pays.

Je voyais un grand danger à l’initiative d’un groupe armé, mais il n’y avait pas de sang, tout semblait calme autour de cet évènement.

Dans ma vision je ressentais une issue positive grâce à des informations transmises à temps aux autorités, d’ailleurs c’est pour cela que j’ai parlé de « tentatives d’attentats ».

BesoindeSavoir : Des visions qui à n'en pas douter peuvent affecter l'émotionnel, vous évoquez d'ailleurs souvent votre peur de la folie.  En parler c'est peut-être déjà avoir conscience des dangers inhérents à la médiumnité ? Pourquoi cette crainte ?

Romain Magra : « Se mettre en état de voyance suppose un lâcher prise qui fait entrer le médium dans une empathie avec le consultant qui laisse place à un flot émotionnel qui peut être parfois très perturbant à vivre.

 Il est important pour le médium de se ressourcer, d’avoir un moyen de compenser la fatigue et le stress.

 Lorsque l’on est médium on est marqué par une hypersensibilité qui, si elle est mal maîtrisée peut conduire à des états d’angoisse et de déprime.

Je crois qu’il est important de se focaliser sur le coté positif, sur les conseils que l’on donne au consultant pour qu’il puisse mieux diriger sa vie.

BesoindeSavoir : positiver et par moment '' fermer le rideau'', autres règles d'or que vous vous efforcez de respecter le plus souvent possible ?

Romain Magra : « L’expression « fermer le rideau » me tient effectivement à cœur, il est important de savoir couper avec le ressenti médiumnique.

C’est très perturbant de capter les émotions des gens qui se trouvent autour de vous en permanence, car on se trouve dans la vie des autres mais pas dans la sienne.

Je fais du sport pour évacuer le stress et je pratique le reiki qui est une méthode de guérison japonaise par imposition des mains pour me donner un ancrage à la terre, parce que lorsque l’on se trouve en état de voyance on a tendance à lâcher prise, il est donc important de se recentrer sur soi pour retrouver un équilibre.

BesoindeSavoir : ce retour à l'harmonie qui on l'imagine est également l'une des priorités absolues de vos consultants... Alors justement, comment se déroule vos séances, de quelle manière les aidez-vous à retrouver leur équilibre ?

Romain Magra : « Lors d’une consultation je ne demande à la personne que son prénom et sa date de naissance.

Pour moi c’est la vibration de la voix du consultant qui déclenche les visions.

Lorsque j’entre en voyance, j’ai des images qui défilent à toute vitesse, je décris des ambiances, des lieux et des personnes, je pourrais comparer cela à un puzzle dont il faut rassembler les pièces.

Ensuite c’est le feedback du consultant qui me permet de faire le rapprochement entre ce que je vois et la réalité de ce que je perçois.

Je conçois la consultation comme un éclairage de vie, le ressenti médiumnique permet alors de mettre en lumière des blocages ainsi que des opportunités à saisir pour le consultant.

Je dialogue avec l’inconscient de l’autre, la consultation permet de mieux saisir qui l’on est et de mieux appréhender son environnement.

En étant guidé et mieux informé le consultant est alors en mesure de mieux diriger sa vie et peut se créer un avenir en accord avec ses aspirations profondes.

BesoindeSavoir : pouvez-vous illustrer vos propos au travers d'un souvenir marquant ?

Romain Magra : « Un souvenir d’une consultation avec une femme qui était venue me voir parce qu’elle s’interrogeait sur son avenir professionnel et hésitait sur la création d’une entreprise.

Contre toute attente j’ai eu un contact avec son fils qui était décédé depuis un an, il avait un message à transmettre à sa mère : je lui donnai son prénom « Olivier » et elle acquiesça d’un grand soupir.

Le jeune homme était décédé dans un accident de voiture et sa mère ne parvenait pas à faire le deuil car personne ne connaissait les conditions exactes de sa mort.

J’ai pris une feuille blanche et j’ai commencé à dessiner un pont avec une courbe et une croix.

 Lorsque la mère vit la feuille elle commença à fondre en larmes. Sans le savoir je dessinais le lieu de l’accident.

Je parvins à donner des détails sur l’évènement. L’enquête de la police n’avait rien donné de précis : le jeune homme n’était pas sous l emprise de l ‘ alcool, pour la famille c’était incompréhensible.

Alors que tout le monde craignait un suicide, il s’avéra lors de la consultation que le jeune homme avait été victime d’un évanouissement au volant...

BesoindeSavoir : romain, outre vos consultations, vous avez créé un oracle, c'est une démarche importante pour vous ?

Romain Magra : «oui d'autant plus que cela faisait plusieurs années que j’avais ce projet en tête.

La création d’un jeu divinatoire est quelque chose de très émouvant.

J’y ai mis tout mon cœur et j’ai eu la chance de faire une rencontre  avec un artiste d’exception qui a su comprendre mes visions et faire de ce jeu une véritable œuvre d’art.

C’est une grande joie de pouvoir travailler avec un jeu que l’on a conçu soi même et ce qu’il y a de plus formidable encore c’est de pouvoir partager cela avec d’autres personnes qui pourront à travers cet oracle trouver des réponses pour éclairer leur chemin de vie.

L’oracle  du Verseau est un jeu divinatoire de 78 cartes qui associe la symbolique de l’astrologie à la Kabbale.

Le jeu est composé de 10 séries maîtrisées chacune par une planète du système solaire et sous l’influence d’un ange. Ce jeu se distingue notamment par ses graphismes modernes riches en couleurs.

La rencontre avec Jérôme Sacchet l’artiste fut pour le moins surprenante.  Il vint me voir en consultation et au cours de la voyance un flash s’imposa : je lui décrivis ses toiles, son style  et je sus que c’était avec lui que je devais travailler.

Je lui dis « Nous allons faire un oracle ensemble » et  il me regarda d’un air incrédule.

Nous nous sommes revus très vite et la collaboration fut rapide et fructueuse.

Jérôme a travaillé à partir d’un style original mêlant collages et surréalisme.

Le Verseau est en relation étroite avec le concept de l’Ere du Verseau dans laquelle nous entrons et qui fait référence à une prise de conscience universelle. L’homme n’agit plus seulement pour lui mais par rapport au collectif. 

L’intérêt de ce jeu est qu’il est destiné au néophyte comme au professionnel averti, chacun ayant la possibilité de construire sa propre interprétation selon le degré de symbolique qu’il veut associer aux différents tirages.

Il y a également un coté thérapeutique car chaque ange est associé à une pierre qui indique selon la position de la carte l’outil qui se trouve à la disposition du consultant pour trouver une solution à un problème.

Romain Magra consulte en cabinet à Saint-Avold ( 57 ) et par téléphone au 03 87 90 69 29.


Conditions générales de vente    Mentions légales

SRSI BP 154 La Poste Française AD503 Andorre la Vieille PRINCIPAUTÉ D’ANDORRE
Toute reproduction est formellement interdite et sera poursuivie pénalement © 2011