Ajoutez aux favoris . Témoignages . FAQ

Accueil / Contact
Témoignage Voyance
Témoignage voyance sur M6
Emission “Sacré Laurence”

Interview voyance

Retrouvez sur cette page l'article "'' R '' de Renouveau sous l'Ère du Verseau que m'a consacré le site besoindesavoir.com le 18 février 2010

interview voyance



 

 

 

Comment donner du sens à sa vie quand tout s'écroule autour de soi ? Quand ceux qui semblaient vous aimer vous abandonnent ? Est-ce que le futur annonce des jours meilleurs ? Pour trouver ou retrouver cet équilibre et parfois cette spiritualité tant recherchée, il est souvent nécessaire de se libérer des attachements qui empêchent d'avancer et se laisser guider. C'est ce que fait Romain Magra.

Une acuité auditive développée et une voix dont les intonations contrôlées et modulées rassurent ceux qui l'appellent.

À l'âge de neuf ans, vous interpellez votre mère en lui disant que, dans un flash, des gens escaladent un mur pour le casser. En allumant plus tard la télévision, vous voyez le mur de Berlin tomber. C'est une situation assez déstabilisante lorsque l'on est enfant ?

Romain Magra : À l'école, je devinais les notes que mes camarades allaient obtenir à leur contrôle et je trouvais ce jeu amusant. Mais de 12 ans à 18 ans, j'ai eu une sorte de crise. Concentré sur mes études, je suis resté enfermé dans ce schéma de réussite très cartésien, pourtant j'avais une sensibilité grandissante qui me permettait de ressentir les personnes et les événements qui se déroulaient autour de moi.

Vous avez fait des études supérieures qui vous servent aujourd'hui puisque vous faites des consultations en allemand, comment vit-on ce décalage avec les autres ?

Romain Magra : Seul et incompris, je vivais mal ce phénomène, pensant parfois être fou; je me suis peu à peu enfermé, me coupant du reste du monde. Pendant mes moments de solitude, j'imaginais ce qui pouvait se passer à l'extérieur et c'est là que des symboles et des images inconnues ont commencé à apparaître de plus en plus souvent.

Vous avez, par la suite, consulté un voyant , un peu par curiosité dites-vous, vous laissant prendre à votre propre piège car vous avez dû reconnaître qu'il avait vu votre avenir. Il a changé votre vie, non ?

Romain Magra : J'étais effectivement parti dans l'esprit de le tester. Je suis entré dans son cabinet et il m'a regardé en disant : "Vous et moi sommes du même monde, vous m'avez bien compris jeune homme, vous n'êtes pas fait pour enseigner les langues. Dans un an, vous arrêterez vos études et vous ouvrirez votre propre cabinet de voyance." Je suis parti sceptique. Mais il ne s'est pas trompé.

Depuis treize ans, Romain Magra consulte. Les souffrances, les trahisons et les interrogations qu'il recueille font partie de son quotidien, gardant sans cesse à l'esprit une question : dans les informations que je vais donner qu'est-ce qui sera important et utile pour celui qui m'appelle ? Pour Romain Magra aucun contact visuel ne peut influencer le cours de la consultation; aucune possibilité pour lui d'analyser une posture ou un geste qu'il pourrait décoder chez un consultant . Juste l' écoute des vibrations de la voix et une concentration sur les cartes.  

La voyance est devenue comme votre compagne de route, dites-vous. Avec elle vous avez dû réfléchir sur ce lien si particulier qui vous lie aux gens le temps d'une consultation ou de plusieurs d'ailleurs ?

Romain Magra : A quelques exceptions près le consultant est toujours dans un besoin de réparation comme on dit. Bien sûr, il n'est pas toujours facile d'aider une personne qui ne parle pas au téléphone. Mais dans tous les cas le voyant doit avoir une bonne connaissance de lui-même pour éviter toute forme de transfert sur ce qu'on lui dit . Il est celui qui écoute et donne des directions. Ma conviction est que l'homme est créateur de sa vie à 100 %. Il n'y a aucun modèle sur lequel se calquer. Dire que tout est écrit c'est comme banaliser un parcours de vie, même la vie de quelqu'un. Je préviens des dangers mais je suis prudent sur le pouvoir des prédictions : elles peuvent être source de déceptions et surtout d'angoisses. J'ai un pouvoir oui mais c'est celui de la suggestion avant tout.

Peut-on aller encore un pas plus loin , notamment sur la dimension spirituelle de la voyance, du moins sur cette recherche qui amène les personnes à vous consulter ? Quelles sont vos convictions ?

Romain Magra : Je pense que je suis plus proche de la clairvoyance que de la voyance. Je suis comme un miroir pour l'autre qui est en recherche de ce que l'on appelle son moi profond. Les voyants sont des hypersensibles et captent le désir ou l'intention que les personnes veulent dans leur vie. C'est ainsi et seulement ainsi qu'ils peuvent guider les consultants. Je ne suis pas là pour juger de ce qui est bien ou mal. Si j'ai un don c'est celui de donner des informations sur ce temps où le présent, le passé et le futur sont intimement liés. D'ailleurs je le dis souvent : je suis comme un phare, j'apporte une lumière. Et la question est bien toujours la même : quelles informations utiles donner pour aider ? Mais il faut pour cela me faire confiance et faire l'expérience de ce que je dis.

Ainsi une consultation qui ne reposerait pas sur la confiance serait stérile ? Une condition indispensable pour que Romain Magra puisse comprendre l'aspiration personnelle recherchée par celle ou celui qui l'appelle. Ses pratiques et ses études (PNL, hypnose ericksonienne) l'auraient-elles alors amené à savoir traiter la nature essentielle de celui qui a besoin d'être guidé : l' âme ? Cette âme qui se situe au-delà des besoins matériels ou des ambitions ?

Très jeune vous tiriez les cartes pour vous amuser et en même temps vous décriviez des événements qui donnaient des détails sur des situations qui vous étaient étrangères. Que représente l'usage des arts divinatoires pour vous aujourd'hui ?

Romain Magra : Un bon voyant est pour moi un voyant intelligent pour qui les cartes ne sont pas un objet de culte mais un support sur lequel il s'appuie; qu'il s'agisse d'amour, d'évolution personnelle ou professionnelle. Dans ce que disent les cartes, rien n'est mal dans l'absolu. Dans tous les cas, à la lecture des cartes, il ne doit pas y avoir de rapport de force avec le consultant. Et pire encore : d'avoir à prouver ce que l'on voit. Il faut avoir la parfaite maîtrise de son ego.  

Aujourd'hui vous avez créé l'oracle du Verseau.  Que représente cette ère du Verseau dont vous parlez souvent ?

Romain Magra : Il y a d'abord eu l'ère du Bélier, donnant naissance au métal; c'est la période de la Préhistoire; puis il y a eu l'ère du Poisson dans laquelle l'homme était en quête de spiritualité mais une ère dans laquelle les hommes se sont aussi entretués pour des idées, une ère où la Religion était plus forte que l'Etat, où existait la crainte du Dieu vengeur. Aujourd'hui l'ère du Verseau symbolise le progrès, l’astrologie, le développement personnel et l’universalité; l'homme est plus libre, il y a aussi plus de communication. C'est une ère où des notions comme le bien ou de mal disparaissent au profit de la communication et de la connaissance : la connaissance apporte la lumière. C'est la conception de la vie de l'homme par rapport à des valeurs.

Est-ce à dire que vous êtes confiant sur l'avenir, alors que beaucoup de personnes aujourd'hui ont des peurs et des inquiétudes ?

Romain Magra : Cette ère invite à la prise de conscience et donne à chacun l'occasion de se remettre en question pour accéder à une meilleure connaissance de lui- même et des autres. L'ère du Verseau c'est l'ère où l'on agit pour soi-même mais aussi avec les autres et pour les autres. L'ère précédente du Poisson était conditionnée par une force qui jugeait sur des notions de bien et de mal. Si l'on faisait le mal, on subissait la justice divine : l'ignorance était l'enfer; le mal était le diable. Nous pouvons nous poser la question : est-ce mal, par exemple, de tuer un homme si c'est pour en sauver 10, 100 ou plus ?

Sur votre jeu divinatoire sont dessinés des anges. C'est un jeu de cartes lumineux, riche en couleurs et en dessins. Comment est-il conçu ?

Romain Magra : Les anges ont des armures, ce sont des anges-chevaliers, qui ont chacun une force d'énergie pour lutter, combattre et qui sont aussi disciplinés, qui obéissent. Les séries de cartes associées à un ange aident à mettre les événements en action. Ce jeu divinatoire intègre l’astrologie, des archétypes ésotériques et la symbolique des minéraux avec des concepts clés qui ont été simplifiés pour une meilleure compréhension du jeu. L’Oracle offre un voyage intérieur afin de trouver sa vérité en donnant des clefs pour surmonter les blocages et les épreuves qui se dressent dans la vie.

La conversation est terminée, mais un mot raisonne encore : confiance. En regardant les cartes de l'oracle du Verseau créés par Romain Magra, celles-là même que l'on peut apprendre à utiliser sans être pour autant un cartomancien chevronné, on ne peut s'empêcher de penser à l'échanson. Cet officier, homme de confiance, avait pour charge de déjouer les intrigues et les complots . Il veillait à écarter tout risque d'empoisonnement et parfois goûtait le vin avant de le servir aux rois et aux princes. Et si Romain Magra veillait, lui aussi, à écarter les dangers et prenait le risque de faire des suggestions ... à condition de lui faire confiance bien sûr !  


Conditions générales de vente    Mentions légales

SRSI BP 154 La Poste Française AD503 Andorre la Vieille PRINCIPAUTÉ D’ANDORRE
Toute reproduction est formellement interdite et sera poursuivie pénalement © 2011